Massimo Gialanella / Artiste peintre contemporain

Artiste italien né en Toscane, il a vécu longtemps complètement immergé dans la belle campagne de Sienne. Les jeux dans les collines avec ses frères et leur chien, la vie dans la campagne de Sienne entouré de sa famille ont marqué sa manière d'observer la nature.

A l'âge de 15 ans, comme autodidacte, il commence à peindre, de mémoire et en autodidacte, son premier tableau : une toile à la peinture à l'huile. Après son déplacement à Genève en 1990, il reprend avec enthousiasme. Il retourne régulièrement en Toscane pour peindre aux côtés de grands artistes et y apprend toutes les techniques de la peinture à l'huile, du pinceau à la spatule, en passant par l'application de l'enduit avec les mains. Toutes ces techniques permettront l'explosion de son inspiration.​
Le grand Johannes Itten innovateur de l’art et des couleurs dit : « un musicien dépourvu d’intuition et d’inspiration il reste ennuyeux même s’il connaît le contrepoint. Il est ainsi pour le peintre qui est privé d’inspiration, et reste complètement impuissant ».

Sa préférence ira vers l'épaisseur à la spatule avec une prédominance impressionniste. Ses voyages auprès de grands artistes se succèdent, (Italie, Espagne, Afrique) par exemple à Barcelone avec Vincent Mirò, un peintre de rue, homonyme du grand Vincent Mirò, auprès de qui il apprend la technique et le style Gaudien. 

Sa recherche d'un style propre et son envie insatiable d'art pictural le poussent aussi à apprendre l'abstrait. Aujourd’hui il adore peindre sur toile de jute faite à la main de haute qualité préparée avec méticulosité pour accueillir ses couleurs à huile extra fine en donnant cette touche de qualité en plus.
Il prépare ses couleurs en malaxant les différentes techniques naturelles tenues secrètes à les définir presque bio, (peau de mandarine, cellulose d’arbres, œuf).

Ses œuvres n’ont pas pour but de faire un seul tableau mais que celles-ci aient de la vie et qu’elles parlent comme une poésie, en attirant l’observateur et en le faisant voyager avec sa propre interprétation, en répondant à son éloge préférée : « La beauté réside dans les yeux de celui qui l’observe ».
Il laisse ainsi le loisir de vivre son propre rêve en transportant les gens dans des endroits magnifiques dans le monde, en commençant par sa Toscane natale à la région de Salta (nord de l’Argentine) en Grèce et aux Caraïbes.

Un exemple typique est son œuvre abstraite impressionniste nommée « La nuit d’Argent », vivante avec des couleurs gaies et complémentaires à donner l’impression d’être à la montagne, dans le désert ou encore à la mer selon la personne qui l’observe.
Il réussit à satisfaire des goûts différents. Pour cette raison il a non seulement reçu des éloges de personnes, de voisins mais aussi des habitués dans le monde de l’art, artistes amis diplomates et de la noblesse.

Son plus grand désir est de faire rêver celui qui regarde.

2016
White Space Facchinetti Group, Meyrin

2016
Les Chataîgniers, Veyrier

2016
BNP Paribas, Genève

2015
Broc'en, Carouge

2015
CAGI, Accueil Genève Internationale ONU
"La Dolce Vita"

2014
CNED, Onex

2014
Roy'halle de rive, Genève

2013
Nest gallery, Genève

2013
SJAC, Onex

2013
Centre Balexert, Chatelaîne

2013
Nest Gallery ( en collaboration avec 6 autres artistes, avec la participation exceptionnelle de la princesse Marie-Gabrielle de Savoie)

2012
Nest Gallery

Témoignages

Quelle magnifique exposition! Quel talent, de faire vivre chaque toile à tel point qu'on a l'impression que c'est une porte qu'il suffit de pousser, pour se retrouver à l'intérieur du tableau. Bravo !

Nicole Paquier-Longeray
Yverdon, Suisse

Véritable miroir de la vie, les toiles de l’impressionniste inspirent la chaleur, la gaieté et, pour ceux qui veulent le voir, le coté positif de la vie. On peut citer d’autres toiles dont les messages abondent dans le même sens: L’espoir, La joie, la chaleur, la gaieté se réalisent dans son œuvre.

Anderson Makedi
Journaliste Genève, Suisse

Massimo, I love the colours on your work!!!

Jim Paul Fontana
Melbourne, Australia

Je n'aurais jamais cru qu'un tableau puisse révéler quelque chose en soit et puisse toucher au point de faire ressortir des choses en nous que nous ne voyons même pas ! ( ou peut-être que nous ne voulions pas voir). Et je suis d'accord avec Massimo, que chaque toile a une valeur et une propre personnalité. On ne peut pas choisir un tableau par sa valeur économique... mais ce qui compte le plus c'est le lien que tu as avec et que tu gardes dedans ! Merci pour la possibilité donnée à éprouver ces émotions.

Sabrina A.
Florence, Italie